Witch circle

L’illustratrice Clémence Gouy a lancé un petit event sympa : se dessiner en sorcière et rejoindre la bande pour faire un gigantesque cercle magique.

J’ai trouvé ça trop marrant comme idée, alors je me suis lancée ^^

En mode sorcière, je tire mes pouvoirs de Luffy 🙂

Mais pour qu’elle ait suffisamment de pouvoir pour ça, je dois lui donner beaucoup à manger !

Vous pouvez voir tous les autres sorciers et toutes les autres sorcières sur instagram, par là :

https://www.instagram.com/explore/tags/clemwitchcircle/

Blog’Anniversaire !

C’est reparti pour un tour !

Comme presque chaque année, j’ai refait le tout premier dessin de mon blog.

J’ai eu du mal cette année, j’ai refait deux fois mon dessin. Quoi que je me rappelle l’avoir refait une deuxième fois aussi celui de l’année dernière.

Au début j’avais sorti ça :

Yerk ! J’étais pas du tout satisfaite de moi : regard de psychopathe, visage bizarre…

Et puis je suis retombée sur un gribouillis que j’avais fait sur le coin d’un post-it :

C’est sur ça que je voulais retomber : Un petit visage, des gros yeux, un petit nez…C’est vers ce style que je veux tendre !

Donc j’ai replanché sur mon dessin, et en prenant pour modèle mon petit gribouillis, je suis arrivée à ce que je voulais :

Mais comme souvent lors de la mise en propre, j’ai crée (ou vu ?) de nouveaux défauts sur le croquis que j’aimais bien…

Donc j’ai encore galéré à bidouiller l’œil bancale, l’oreille de hobbit, le front trop grand, puis les yeux globuleux…

Une vraie prise de tête pour un dessin aussi simple ^^ »

Et au final je sais plus trop quoi en penser…

Et puis est-ce que de devoir autant bidouiller à l’ordinateur, au final, ça fait de moi une bonne dessinatrice ? Est-ce que je devrais pas réussir à faire un truc convenable du premier coup au bout de 5 ans à dessiner sérieusement ?

Et quand je vois le premier croquis que j’avais fait pour ce dessin, le visage n’a rien à voir.

Je crois que si je redessinais tout de suite ce dessin, je ne retomberais toujours pas sur ce que je viens de sortir là.

D’un côté, je me dis que le gribouillon sur le post-it que j’avais fait, qui me plaisait bien, c’était un petit dessin spontané, en attendant que la personne décroche à l’autre bout du fil. Du coup, c’est un peu ce style qui est au fond de moi, non ?

Mais d’un autre côté, quand je vois l’évolution de ce dessin chaque année, je me dis que je n’ai aucun style reconnaissable. Peut-être qu’on peut vaguement reconnaître mon style avec la manière dont je colorise, mais si on se contente du dessin en lui-même, je ne suis pas sûre qu’on parvienne à se dire « Ha tiens ! Ça c’est du Kororo ! ». Au bout de 5 ans pourtant, j’aimerais bien. Chaque année j’ai l’impression d’avoir un style à peu près stable, alors que pas du tout (OK, quand je vois les premiers dessins, je m’en plains pas).

Je crois que je me fais trop influencée par les illustrateurs que j’aime : le style si kawaii, doux et coloré de Miss Holly, les grands yeux et les poses dynamiques de Chihiro Howe (et sa maîtrise des Copics, et ses visages avec si expressif…trop de talents dans un seul être quoi), l’univers Miyazakièsque et les BD si humoristiques de Boulet, les expressions faciales si drôles de Aya Nakahara, la mangaka de Lovely Complex (entre autre), la mise en couleur complètement ouf de Maliki sur ses illustrations, et pleins d’autres personnes encore !

Du coup je prends trop par ci par là ce que j’aime chez les autres, et comme ça change avec le temps, que je découvre de nouveaux talents que j’admire j’apprends de nouvelles façon de dessiner les yeux, ou le nez, ou les mains…

Mais je me dis que c’est aussi ça qui me fait progresser ?

Faut pas croire que c’est un article en mode plaintif du genre « bouhouhou, je suis nulle en dessin, consolez-moi ! ». C’est plutôt un bilan de ce grosses 5 années de blog.

5 ans, ça laisse plutôt penseur.

D’un côté, je suis pas satisfaite de mon évolution que je trouve pas ouf en 5 ans, d’un autre côté, je me dis que j’ai bien le temps d’arriver à ce que je veux.

Enfin bref ! On verra où j’en suis l’année prochaine !

Après tout ça, le nouveau peut aller rejoindre ses collègues 🙂

Inktober 2018 # Le bilan

Comme promis, une semaine après la fin de l’Inktober, je vous fait un petit topo 🙂

Cette année encore, je suis contente d’être allée au bout du défi.

Je dois bien avouer que les premiers jours étaient vraiiiiiiment difficiles. Il y avait encore pas mal de travail à faire dans la maison et j’avais du mal à me consacrer vraiment à l’Inktober.

J’étais partie avec 2-3 dessins d’avance, mais je me suis vite retrouvée à devoir faire les illustrations au jour le jour. Et j’aime pas ça !

A chaque fois à l’Inktober, j’essaie de prendre de l’avance quand je le peux. Avoir 3-4 dessins en rab pour les jours où je n’ai pas pu prendre du temps pour dessiner.

Alors être pile dans les temps, ça me met le stresse…

Je crois que c’était comme ça les 15 premiers jours. Après, j’ai eu plus de temps pour me poser tranquillement et dessiner.

Mais franchement, on devait même pas être le 5 octobre que je me disais « mais pourquoi je me suis lancée là dedans… ». J’en avais tellement marre que j’avais l’impression d’avoir commencé l’Inktober depuis 2 semaines !

Je me rappelle que l’année dernière j’avais tenu 20 jours sans me plaindre ^^ »

Et puis finalement, une fois le rush passé, j’étais plus apaisée dans mon Inktober et je me suis amusée, au final !

Bref, encore une fois, ça fait pas mal de papiers tout ça !

Voyou a donc visité 31 endroits du monde ! Enfin si on compte les fois où il s’est pris en photo 😉

Pour les nuls comme moi en géographie, j’ai fait une petite map pour qu’on se rende mieux compte de son périple :

Oui, il est plutôt rapide pour aller d’un endroit à un autre. Son secret ? Il ne veut pas le révéler…

Comme l’année dernière, pour être assez rapide sur mes dessins j’ai :

-Dessiné sur des feuilles 10*15 cm (ça fait toujours moins de surface à hachurer que si j’avais fait ça sur une feuille A4);

-Dessiner des animaux (je me dis que les erreurs de proportions sont moins flagrantes donc si on se loupe, c’est pas graaave);

-Choisi l’option des hachures plutôt que de la peinture (quoi que avec le nombre de traits que j’ai fait à chaque fois pour Voyou, je me demande si c’était vraiment efficace).

D’un côté, l’Inktober que je me suis imposée était plus facile que l’année dernière car j’avais moins de surface à illustrer vu que je dessinais à l’intérieur d’un cadre pour faire comme une photo instantanée.

Mais de l’autre côté, l’année dernière je m’étais beaucoup basé sur des images existantes, alors que là, rien. Ça m’a donné l’impression de faire plus de dessins pas terribles du coup ç_ç 

Mais bon, c’est terminé, et peut-être que je ferai mieux l’année prochaine si je retente le coup !

En attendant, pour les plus courageux qui sont arrivés au bout de cet article, j’ai fait un Timelapse de l’illustration du 31 octobre 🙂

Ha et au fait, Voyou a pris une dernière photo 🙂

Inktober # 31 – BOUH !

Voyou en compagnie du véritable Dracula.

C’est qu’il en aura rencontré du monde pendant son périple ! Mais il est temps de rentrer au bercail…

Le semaine prochaine je vous fait un récap de ce mois d’Inktober et il y aura même une vidéo en timelapse de cette illu 🙂

En attendant, JOYEUX HALLOWEEN !