Inktober 2018 # Le bilan

Comme promis, une semaine après la fin de l’Inktober, je vous fait un petit topo 🙂

Cette année encore, je suis contente d’être allée au bout du défi.

Je dois bien avouer que les premiers jours étaient vraiiiiiiment difficiles. Il y avait encore pas mal de travail à faire dans la maison et j’avais du mal à me consacrer vraiment à l’Inktober.

J’étais partie avec 2-3 dessins d’avance, mais je me suis vite retrouvée à devoir faire les illustrations au jour le jour. Et j’aime pas ça !

A chaque fois à l’Inktober, j’essaie de prendre de l’avance quand je le peux. Avoir 3-4 dessins en rab pour les jours où je n’ai pas pu prendre du temps pour dessiner.

Alors être pile dans les temps, ça me met le stresse…

Je crois que c’était comme ça les 15 premiers jours. Après, j’ai eu plus de temps pour me poser tranquillement et dessiner.

Mais franchement, on devait même pas être le 5 octobre que je me disais « mais pourquoi je me suis lancée là dedans… ». J’en avais tellement marre que j’avais l’impression d’avoir commencé l’Inktober depuis 2 semaines !

Je me rappelle que l’année dernière j’avais tenu 20 jours sans me plaindre ^^ »

Et puis finalement, une fois le rush passé, j’étais plus apaisée dans mon Inktober et je me suis amusée, au final !

Bref, encore une fois, ça fait pas mal de papiers tout ça !

Voyou a donc visité 31 endroits du monde ! Enfin si on compte les fois où il s’est pris en photo 😉

Pour les nuls comme moi en géographie, j’ai fait une petite map pour qu’on se rende mieux compte de son périple :

Oui, il est plutôt rapide pour aller d’un endroit à un autre. Son secret ? Il ne veut pas le révéler…

Comme l’année dernière, pour être assez rapide sur mes dessins j’ai :

-Dessiné sur des feuilles 10*15 cm (ça fait toujours moins de surface à hachurer que si j’avais fait ça sur une feuille A4);

-Dessiner des animaux (je me dis que les erreurs de proportions sont moins flagrantes donc si on se loupe, c’est pas graaave);

-Choisi l’option des hachures plutôt que de la peinture (quoi que avec le nombre de traits que j’ai fait à chaque fois pour Voyou, je me demande si c’était vraiment efficace).

D’un côté, l’Inktober que je me suis imposée était plus facile que l’année dernière car j’avais moins de surface à illustrer vu que je dessinais à l’intérieur d’un cadre pour faire comme une photo instantanée.

Mais de l’autre côté, l’année dernière je m’étais beaucoup basé sur des images existantes, alors que là, rien. Ça m’a donné l’impression de faire plus de dessins pas terribles du coup ç_ç 

Mais bon, c’est terminé, et peut-être que je ferai mieux l’année prochaine si je retente le coup !

En attendant, pour les plus courageux qui sont arrivés au bout de cet article, j’ai fait un Timelapse de l’illustration du 31 octobre 🙂

Ha et au fait, Voyou a pris une dernière photo 🙂